Ulcères chroniques du pied diabétique : l’oxygénothérapie hyperbare en échec

 
 Source : www.jim.fr

Les ulcères chroniques du pied diabétique (UCPD) sont réputés pour leur évolution traînante et désespérante. Face aux échecs du traitement médical et à la menace d’une amputation imminente, les grands moyens sont de mise. A cet égard, l’oxygénothérapie hyperbare (OHB) a été proposée comme une solution prometteuse, sans que son efficacité soit réellement démontrée. Des succès anecdotiques ont été rapportés, sans emporter pour autant la conviction.

Un essai randomisé, mené à double insu contre placebo, permet d’en savoir plus. Son objectif a été double : évaluer, d’une part, l’efficacité de l’OHB sur l’évolution de l’UCPD vers la guérison, d’autre part, son impact sur la fréquence des amputations. Le principal critère d’inclusion a été, comme il se doit, des lésions du pied jugées sévères (grades 2 à 4 de la classification de Wagner) à type d’UCPD évoluant depuis au moins 4 semaines. En d’autres termes, il s’agissait au moins d’ulcères profonds gagnant les tendons et les structures ostéo-articulaires (grades 2 et 3) et au pire de gangrène débutante d’un orteil ou de l’avant-pied, le plus souvent associée à une infection plantaire (grade 4). En plus des traitements courants, les patients ont bénéficié soit de 30 séances quotidiennes d’OHB de 90 minutes chacune (O2 à 244 kPa), soit d’un équivalent placebo (air à 125 kPa). Les participants, les médecins et les investigateurs n’ont reçu aucune information sur l’affectation au groupe traité, de sorte qu’il s’agit d’une véritable procédure de double insu. Le principal critère de jugement a été l’absence d’amputation 12 semaines après le tirage au sort. L’amélioration des lésions du pied, mesurée le plus objectivement possible, a constitué le second critère.

Pas moins d’amputations

Au total, sur les 157 patients éligibles, seuls 107 ont été inclus dans l’essai et, in fine, l’analyse statistique a porté sur 103 cas. Dans le groupe placebo, 13 des 54 participants ont répondu aux critères requis pour une amputation, versus 11 sur 49 dans le groupe traité, soit un odds ratio (OR) de 0,91 (intervalle de confiance à 95 % [IC] : 0,37-2,28 ; NS). La guérison a été obtenue chez 12 patients du groupe placebo et 10 dans l’autre groupe (OR=0,90 ; IC : 0,35-2,31 ; NS). Aucune différence intergroupe statistiquement significative n’a par ailleurs été mise en évidence, pour ce qui est autres critères permettant de juger d’une éventuelle amélioration des lésions.

Cet essai randomisé, mené à double insu contre placebo, démontre donc que l’OHB, administré en plus des traitements courants, est inefficace dans la prise en charge de l’UCPD sévère. Cette technique ne réduit pas le recours à l’amputation et n’améliore ni les chances de guérison, ni l’évolution des lésions.

Dr Philippe Tellier

RÉFÉRENCE
Fedorko L et coll. : Hyperbaric Oxygen Therapy Does Not Reduce Indications for Amputation in Patients With Diabetes With Non healing Ulcers of the Lower Limb: A Prospective, Double-Blind, Randomized Controlled Clinical Trial. Diabetes Care 2016 ; 39 : 392-399.